Welcome!

Mobile IoT Authors: Elizabeth White, Yeshim Deniz, Liz McMillan, Pat Romanski, Kevin Benedict

Blog Feed Post

Quel troisième acteur sur le marché des OS mobiles, en 2015 ? Première partie : les forces en présence

 

IDG smart connected devices by categoryEn 2012, 715 millions de smartphones et 122 millions de tablettes ont été commercialisés, plus du double des 354 millions de PC fixes et portables.

Deux OS mobiles, iOS et Android dominent aujourd’hui ce marché, comme on va le voir plus loin, mais de nombreux concurrents vont essayer de challenger ce duopole.

Pourquoi avoir choisi la date de 2015 pour déterminer qui pourrait être le troisième acteur de ce marché ? En 2013, de nombreux challengers vont arriver et il faudra attendre 2 à 3 ans pour que les acheteurs élisent la médaille de bronze.

 

La situation, fin 2012

En septembre 2012, j’avais publié un premier billet sur le marché des smartphones lors de l’annonce de l’iPhone 5, que j’avais qualifiée de « non-événement » et qui avant déclenché de belles polémiques.

OS mobiles market shares 2009- Q3 2012Les utilisateurs ont tranché : deux OS mobiles, Android et iOS d’Apple représentent 80 % du marché et continuent à grignoter les quelques % qui restent aux anciens qui ont pour nom BlackBerry, Microsoft ou Symbian, comme le montre ce graphique relatif au marché mondial.

StatCounter-mobile_os-eu-monthly-200807-201301En Europe, la situation est similaire : une autre source, Statcounter, donne aussi plus de 80 % au tandem iOS-Android.

Android market share chinaEn Chine, la situation est encore plus claire : Android a lui tout seul représente 90 % du marché, ne laissant que des miettes à ses concurrents.

Le cas de la Chine est important, car il est représentatif de ce qui se passe dans les pays en émergence, qui seront ceux où la croissance du marché des smartphones sera la plus élevée dans les 3 années qui viennent.

  

Les principaux challengers

A la fin de l’année 2013, cinq OS mobiles seront en lice pour la place de troisième acteur :

  • Deux OS traditionnels et payants : Windows Phone 8 et BlackBerry 10.
  • Trois OS Open Source et gratuits : Firefox Mobile, Ubuntu Mobile et Tizen.

Logo Open WebOSD’autres OS mobiles peuvent arriver, en particulier ceux qui s’appuient sur WebOS, racheté à Palm par HP et lui aussi mis en Open Source sous le nom Open webOS. Pour le moment, je ne les vois pas comme des concurrents crédibles.

 

Deux historiques, propriétaires et payants

Le numéro deux du marché est aujourd’hui un OS propriétaire, iOS d’Apple.

Deux autres OS propriétaires vont essayer de le rejoindre dans le trio de tête.

Lumia 920 multicolorsWP8, Windows Phone 8, a plusieurs mois d’avance sur ses concurrents et peut compter sur le soutien de Nokia qui est, avec Apple, le seul grand fournisseur de terminaux mobiles à avoir tout misé sur un seul OS. Nokia a annoncé que les ventes des smartphones Lumia WP8 ont atteint 4,4 millions d’unités au dernier trimestre 2012, un chiffre supérieur aux attentes des analystes.

BlackBerry 10 LogoLe 30 janvier 2013, quelques jours avant l’ouverture du grand salon du mobile à Barcelone le 5 février, RIM présentera la famille BlackBerry 10 construite autour du nouvel OS BBX. Il s’agit d’une rupture avec les gammes actuelles, qui ne pourront pas être équipées de ce nouvel OS.

Blackberry Z10Deux modèles de terminaux sont prévus, le Z10, un smartphone tactile, et le X10, avec un clavier. Le X10 devrait être disponible dans un deuxième temps.

Ce qui me frappe sur ces premières images du Z10, sur lequel reposent les espoirs initiaux de RIM, c’est que tout ce qui faisait l’originalité des BlackBerry actuels, et en particulier leur clavier présent sur l’immense majorité de la gamme, a disparu. Eteint, je défierai volontiers un utilisateur normal de différencier ce Z10 de la majorité des smartphones actuels.

RIM est, avec Apple, le seul fournisseur « intégré » de smartphones, produisant à la fois l’OS et les terminaux ; il ne peut donc compter que sur lui-même pour assurer le succès de cette nouvelle gamme.


Acteurs Open Source et gratuits

Android logoLe numéro un du marché mondial est aujourd’hui un OS Open Source et gratuit, Android, développé par Google.

Il y a trois ans, fin 2009, quand Android en était encore à ses débuts (2 % de part de marché en décembre 2012), j’avais écrit un texte pronostiquant que l’Open Source allait gagner la bataille des OS mobiles, ce qui est maintenant une réalité.

Je reviens un moment sur ce texte de 2009 ; dans les OS mobiles Open Source, je parlais de :

  • Symbian, que Nokia devait mettre en Open Source. Ceci ne c’est pas réalisé et Symbian est moribond.
  • Ubuntu : il fait partie des nouveaux OS qui arrivent en 2013 et j’en parle plus loin.
  • Moblin : L’OS mobile poussé par Intel est devenu ensuite Meego lors de l’accord avec Nokia. Il sert de base à Tizen, un nouvel entrant en 2013.
  • Android : est aujourd’hui numéro un et va le rester, au moins jusqu’en 2015.
  • ChromeOS : est resté sur les PC légers et Notebook et commence, progressivement, à percer.

Faisons connaissance avec les trois entrants Open Source en 2013

 

Firefox OS

C’était le seul OS mobile dont on ne parlait pas en 2009.

Fidèle à la philosophie de la fondation Mozilla, Firefox OS s’appuie exclusivement sur les standards du Web. La priorité absolue est donnée à HTML5 pour développer des applications natives Web, qui s’affranchissent des contraintes techniques et financières des AppStore ou AndroidStore (Google Play).

Firefox OS ZTEC’est le fabricant chinois ZTE qui a été choisi comme premier fournisseur de terminaux, suivi rapidement par TLC sous la marque bien connue en France... Alcatel One Touch.

De nombreux opérateurs mobiles, Deutsche Telekom, Etisalat, Sprint, Telecom Italia, Telefónica ou Telenor ont annoncé leur support de Firefox OS.

L’une des principales raisons, à mon avis, est que c’est l’une des plateformes les plus ouvertes ; elle permet donc aux opérateurs de mieux personnaliser leurs offres.

Telefonica Brésil devrait être le premier à commercialiser un smartphone ZTE équipé de Firefox OS dans la première moitié de 2013.

 

Ubuntu Mobile 

Ubuntu mobile logoMême si ses parts de marché restent faibles, Ubuntu, la version de Linux pour PC proposée par Canonical est la plus répandue au monde.

Canonical a annoncé une version Ubuntu pour objets mobile qui sera disponible en fin d’année 2013. Les premières versions fonctionnent déjà sur des smartphones Samsung.

De manière surprenante pour moi, la démarche choisie par Ubuntu se rapproche de celle de ... Microsoft : un même OS pour tous les objets, du PC au smartphone.

Ubuntu dock for AndroidUbuntu dispose déjà d’un produit, Ubuntu pour Android, qui permet, comme le montre cette photo, d’utiliser un smartphone comme un ...PC en le connectant à un écran et un clavier.

Ce sera l’une des originalités fortes d’Ubuntu Mobile : un smartphone équipé de cet OS mobile, qui sera très proche de l’Ubuntu pour PC permettra à l’utilisateur de connecter un écran et un clavier à son smartphone pour retrouver son « environnement » PC.

 

Tizen 

Tizen logo with wheelTizen est le nouveau nom de Meego, l’OS mobile qui avait été développé par Intel et Nokia avant d’être abandonné par ce dernier quand il a fait le pari de tout miser sur Windows Phone 8.

Tizen est hébergé par la Linux Foundation, où travaille Linus Torvalds, ce qui donne un gage fort de « respectabilité » à ce produit.

Samsung a pris le relais de Nokia et travaille toujours avec Intel. Une conséquence importante de cette collaboration et que Tizen fonctionnera aussi bien sur des processeurs ARM qu’Intel.

Cette vidéo présente une version « alpha » de Tizen, installée sur un Samsung Galaxy SII, réalisée il y a plus de 6 mois lors de la conférence des développeurs. Tout ce qui est démontré a été développé en HTLM5. On peut donc s’attendre à une excellente qualité du produit final lors du lancement des premiers smartphones, avant la mi 2013.

 

 

Les concurrents, sur la ligne de départ

FIve OS mobiles in starting gateLes cinq OS mobiles sont dans les box de départ : qui arrivera le premier, en 2015 ? Qui sera bon dernier ?

Je vous livrerai mes pronostics dans la deuxième partie de ce billet.

 

Read the original blog entry...

More Stories By Louis Nauges

Louis Naugès is Founder & President of Revevol, the first European Consulting organization 100% dedicated to SaaS and Cloud Computing. He has 30 years of IT experience. Very few people in Europe have his knowledge and expertise in Cloud & SaaS technologies and applications. He works directly with CIOs of very large organizations. Revevol is the first EMEA distributor of Google Apps and the largest worldwide organization deploying Google Apps is one of Revevol's clients.

IoT & Smart Cities Stories
Andrew Keys is Co-Founder of ConsenSys Enterprise. He comes to ConsenSys Enterprise with capital markets, technology and entrepreneurial experience. Previously, he worked for UBS investment bank in equities analysis. Later, he was responsible for the creation and distribution of life settlement products to hedge funds and investment banks. After, he co-founded a revenue cycle management company where he learned about Bitcoin and eventually Ethereal. Andrew's role at ConsenSys Enterprise is a mul...
SYS-CON Events announced today that IoT Global Network has been named “Media Sponsor” of SYS-CON's @ThingsExpo, which will take place on June 6–8, 2017, at the Javits Center in New York City, NY. The IoT Global Network is a platform where you can connect with industry experts and network across the IoT community to build the successful IoT business of the future.
DXWorldEXPO | CloudEXPO are the world's most influential, independent events where Cloud Computing was coined and where technology buyers and vendors meet to experience and discuss the big picture of Digital Transformation and all of the strategies, tactics, and tools they need to realize their goals. Sponsors of DXWorldEXPO | CloudEXPO benefit from unmatched branding, profile building and lead generation opportunities.
Disruption, Innovation, Artificial Intelligence and Machine Learning, Leadership and Management hear these words all day every day... lofty goals but how do we make it real? Add to that, that simply put, people don't like change. But what if we could implement and utilize these enterprise tools in a fast and "Non-Disruptive" way, enabling us to glean insights about our business, identify and reduce exposure, risk and liability, and secure business continuity?
DXWorldEXPO LLC announced today that Telecom Reseller has been named "Media Sponsor" of CloudEXPO | DXWorldEXPO 2018 New York, which will take place on November 11-13, 2018 in New York City, NY. Telecom Reseller reports on Unified Communications, UCaaS, BPaaS for enterprise and SMBs. They report extensively on both customer premises based solutions such as IP-PBX as well as cloud based and hosted platforms.
The best way to leverage your Cloud Expo presence as a sponsor and exhibitor is to plan your news announcements around our events. The press covering Cloud Expo and @ThingsExpo will have access to these releases and will amplify your news announcements. More than two dozen Cloud companies either set deals at our shows or have announced their mergers and acquisitions at Cloud Expo. Product announcements during our show provide your company with the most reach through our targeted audiences.
Digital Transformation: Preparing Cloud & IoT Security for the Age of Artificial Intelligence. As automation and artificial intelligence (AI) power solution development and delivery, many businesses need to build backend cloud capabilities. Well-poised organizations, marketing smart devices with AI and BlockChain capabilities prepare to refine compliance and regulatory capabilities in 2018. Volumes of health, financial, technical and privacy data, along with tightening compliance requirements by...
To Really Work for Enterprises, MultiCloud Adoption Requires Far Better and Inclusive Cloud Monitoring and Cost Management … But How? Overwhelmingly, even as enterprises have adopted cloud computing and are expanding to multi-cloud computing, IT leaders remain concerned about how to monitor, manage and control costs across hybrid and multi-cloud deployments. It’s clear that traditional IT monitoring and management approaches, designed after all for on-premises data centers, are falling short in ...
Poor data quality and analytics drive down business value. In fact, Gartner estimated that the average financial impact of poor data quality on organizations is $9.7 million per year. But bad data is much more than a cost center. By eroding trust in information, analytics and the business decisions based on these, it is a serious impediment to digital transformation.
In an era of historic innovation fueled by unprecedented access to data and technology, the low cost and risk of entering new markets has leveled the playing field for business. Today, any ambitious innovator can easily introduce a new application or product that can reinvent business models and transform the client experience. In their Day 2 Keynote at 19th Cloud Expo, Mercer Rowe, IBM Vice President of Strategic Alliances, and Raejeanne Skillern, Intel Vice President of Data Center Group and G...