Welcome!

Mobile IoT Authors: Scott Allen, Dana Gardner, Elizabeth White, Liz McMillan, Rishi Bhargava

News Feed Item

Bouygues: Résultats des neuf premiers mois 2012

PARIS, November 14, 2012 /PRNewswire/ --


  • Chiffre d'affaires : 24,6 milliards d'euros (+4%)
  • Résultat net : 564 millions d'euros (-29%), impacté pour l'essentiel par Bouygues Telecom
  • Carnet de commandes du pôle Construction à un niveau élevé, en croissance de 10%
    à 26,9 milliards d'euros
  • Les performances d'alstom confortent son plan de marche
  • Objectif de chiffre d'affaires revu en hausse à 33,2 milliards d'euros

Le chiffre d'affaires consolidé du groupe Bouygues s'élève à 24,6 milliards d'euros sur les neuf premiers mois de l'année 2012, en progression de 4% (+1% à périmètre et change constants).

Le résultat opérationnel courant ressort à 954 millions d'euros (-29% par rapport aux neuf premiers mois 2011) et le résultat opérationnel s'établit à 859 millions d'euros (-38%) après prise en compte de coûts non récurrents liés aux plans d'adaptation chez Bouygues Telecom et TF1. Le résultat net est de 564 millions d'euros (-29%). Dans la continuité du premier semestre, ces résultats sont principalement marqués par la baisse de profitabilité de Bouygues Telecom.

La situation financière est saine avec une bonne maîtrise de l'endettement net.

Chiffres-clés

 
    (millions d'euros)
                                     9 mois 2011 9 mois 2012   Variation
 
    Chiffre d'affaires                    23 719      24 597         +4%
 
    Résultat opérationnel courant          1 338         954        -29%
    Résultat opérationnel                 1 376[1]      859[2]      -38%
    Résultat net part du Groupe              794         564        -29%
 
    Endettement net[3]                     3 808      5 832[4]  +2 024 MEUR
    Ratio d'endettement[3]                   36%         61%      +25 pts


[1] Dont 38 millions d'euros de produits de cession divers considérés comme non courants chez Bouygues Telecom

[2] Dont 95 millions d'euros de coûts liés aux plans d'adaptation chez Bouygues Telecom et TF1

[3] Fin de période

[4] Endettement net de 3 639 millions d'euros avant prise en compte de deux événements exceptionnels : OPRA (1 250 millions d'euros) et
fréquences 4G (943 millions d'euros)

Commentaires par métier

Dans la continuité du premier semestre, le pôle Construction enregistre de bonnes performances commerciales. Le carnet de commandes s'établit à un niveau élevé de 26,9 milliards d'euros, en progression de 10% par rapport à fin septembre 2011, offrant ainsi une bonne visibilité sur l'activité future.

Le chiffre d'affaires de Bouygues Construction s'élève à 7 748 millions d'euros, en croissance de 9%
(+6% en France et +13% à l'international) et de 4% à périmètre et change constants. La marge opérationnelle courante est solide à 3,4% et le résultat net s'établit à 174 millions d'euros (+9%).

Les prises de commandes sont très élevées, tant en France qu'à l'international et atteignent 9 milliards d'euros, en croissance de 8%. Le carnet de commandes est en hausse de 12% par rapport à fin septembre 2011, à 17 milliards d'euros, dont 45% à l'international.

Le chiffre d'affaires de Bouygues Immobilier ressort à 1 631 millions d'euros sur les neuf premiers mois de l'année 2012, en hausse de +5% (+8% en Logement et -16% en Immobilier d'entreprise). La marge opérationnelle s'établit à 7,5% et reflète les premières mesures d'ajustement face à la baisse des réservations de logements dans un marché français en fort recul. Le résultat net est de 75 millions d'euros.

Dans un environnement économique et fiscal défavorable, les réservations de logements subissent l'attentisme du marché et le recul de l'investissement locatif. Elles sont en baisse de 32% par rapport aux neuf premiers mois de 2011 à 1 040 millions d'euros. Les réservations en Immobilier d'entreprise s'établissent à un bon niveau (358 millions d'euros ; +6%) malgré un marché atone.

Soutenu par l'Immobilier d'entreprise, le carnet de commandes atteint 2 879 millions d'euros (+9% par rapport à fin septembre 2011). Il offre ainsi une bonne visibilité et représente 14 mois de chiffre d'affaires.

Le chiffre d'affaires de Colas progresse de 5% à 9 670 millions d'euros (+1% en France et +12% à l'international) et de 3% à périmètre et change constants. Le résultat opérationnel courant est en baisse de 38 millions d'euros à 236 millions d'euros. Il est affecté par les retards d'exécution liés aux mauvaises conditions climatiques du premier semestre 2012 en métropole ainsi que par la baisse de rentabilité de l'activité de vente de produits pétroliers raffinés. En effet, la forte hausse des matières premières utilisées dans l'activité de raffinage n'a pu être que partiellement répercutée aux clients.

Le résultat net ressort à 178 millions d'euros (-31 millions d'euros par rapport aux neuf premiers mois de 2011).

À 7 milliards d'euros, le carnet de commandes est en croissance de 5% par rapport à fin septembre 2011.

TF1 a lancé la phase II de son plan d'optimisation

Le chiffre d'affaires de TF1 s'établit à 1 853 millions d'euros (+1%). Le recul du chiffre d'affaires publicitaire est compensé par la progression des activités de diversification (+6% par rapport aux neuf premiers mois de 2011) mais continue de peser sur le résultat opérationnel courant qui s'établit à 154 millions d'euros
(-41 millions d'euros). TF1 a lancé la phase II de son plan d'optimisation afin d'accroître la flexibilité de son modèle économique et de poursuivre sa politique de réduction des coûts. Ce plan vise à économiser de façon récurrente 85 millions d'euros de coûts d'ici fin 2014. 25 millions d'euros de charges non récurrentes liées à ce plan ont été prises en compte au troisième trimestre. Le résultat opérationnel des neuf premiers mois de 2012 ressort donc à 129 millions d'euros et le résultat net est de 87 millions d'euros (-38 millions d'euros par rapport aux neuf premiers mois de 2011).

Bouygues Telecom confirme ses objectifs pour l'année 2012 et poursuit son plan d'adaptation

Le chiffre d'affaires de Bouygues Telecom est en recul de 8% à 3 951 millions d'euros sur les neuf premiers mois de 2012 et le chiffre d'affaires réseau s'établit à 3 518 millions d'euros (-8%). Comme attendu, l'accélération de la baisse du chiffre d'affaires réseau Mobile se confirme au troisième trimestre alors que le chiffre d'affaires du Haut Débit Fixe est en forte croissance.

À 807 millions d'euros, l'EBITDA est en baisse de 228 millions d'euros par rapport aux neuf premiers mois de l'année 2011 et est en ligne avec l'objectif annuel de 900 millions d'euros. Le résultat opérationnel courant ressort à 206 millions d'euros. Il reflète la baisse de l'EBITDA et la hausse des amortissements et des dotations nettes aux provisions. À 136 millions d'euros, le résultat opérationnel des neuf premiers mois de l'année 2012 inclut 70 millions d'euros de charges non récurrentes liées au plan d'adaptation prises en compte au troisième trimestre. Le résultat net ressort à 76 millions d'euros.

Le plan d'adaptation et d'économies de 300 millions d'euros est progressivement mis en œuvre pour un plein effet en 2013. Le plan de départs volontaires de 556 collaborateurs est en cours de réalisation.

Dans la continuité du second trimestre, les performances commerciales Mobile de Bouygues Telecom s'améliorent. Le parc total Mobile progresse de 178 000 clients et de 11 000 clients hors impact de l'intégration de Darty Telecom et de Simyo. 188 000 nouveaux clients Forfait ont rejoint Bouygues Telecom au troisième trimestre 2012 dont 64 000 clients Darty Telecom.

La dynamique de B&YOU se poursuit avec un parc de 625 000 clients à fin septembre 2012.

Enfin, Bouygues Telecom continue sa progression sur le marché du Haut Débit Fixe avec une croissance nette de 359 000 clients au troisième trimestre et de 77 000 nouveaux clients hors impact de l'intégration de Darty Telecom. Le parc s'établit ainsi à 1,8 million de clients[1] au 30 septembre 2012, en progression de 57% par rapport au 30 septembre 2011.

[1] Comprend les abonnements Haut Débit et Très Haut Débit. Les clients issus du rachat de Darty Telecom, effectif au 24 juillet 2012, ont été intégrés dans la publication des comptes du troisième trimestre 2012.

Les performances d'Alstom confortent son plan de marche

Comme annoncé, la contribution d'Alstom ressort à 181 millions d'euros sur les neuf premiers mois de l'année 2012 contre 134 millions d'euros sur les neuf premiers mois de 2011.

Au premier semestre 2012/13, Alstom a enregistré un niveau de commandes soutenu à 12,1 milliards d'euros, en hausse de 19% par rapport à l'exercice précédent. Au 30 septembre, le carnet de commandes s'élevait à 52 milliards d'euros, représentant 31 mois de ventes.

Alstom a confirmé sa prévision de croissance du chiffre d'affaires de plus de 5% par an au cours de cet exercice et des deux suivants, et d'une amélioration progressive de la marge opérationnelle qui devrait se situer autour de 8% en mars 2015. Le cash-flow libre devrait être positif pour chacun des trois exercices.

Suite à l'augmentation de capital sous forme de placement privé de 350 millions d'euros réalisée par Alstom le 4 octobre 2012, la participation de Bouygues au capital d'Alstom est de 29,4% contre 30,7% au 30 septembre 2012.

En application des normes IFRS, cette opération se traduit mécaniquement par une perte de dilution de 53 millions d'euros, qui sera enregistrée en charge non courante au quatrième trimestre 2012.

Situation financière

La hausse du cash-flow libre[1] du pôle Construction (+109 millions d'euros) compense en partie la baisse du cash-flow libre de Bouygues Telecom (-241 millions d'euros[2]). Au total, le cash-flow libre du Groupe pour les neuf premiers mois s'établit à 713 millions d'euros[2] (-173 millions d'euros par rapport aux neuf premiers mois de 2011).

L'endettement net est de 5,8 milliards d'euros à fin septembre 2012. Il s'améliore de 169 millions d'euros par rapport à fin septembre 2011 avant prise en compte de l'investissement dans deux lots de fréquences 4G (943 millions d'euros) et de l'OPRA[3] (1 250 millions d'euros).

Le Groupe a émis un emprunt obligataire d'un montant de 700 millions d'euros au mois d'octobre 2012, remboursable en 2023. Le Groupe dispose d'une excellente liquidité (7,3 milliards d'euros) et d'un échéancier de remboursement de sa dette très bien réparti.

[1] Avant variation du Besoin en Fonds de Roulement

[2]Hors investissements des neuf premiers mois de 2012 dans les fréquences 4G (achat et capitalisation des frais financiers)

[3]Offre Publique de Rachat d'Actions

Événements significatifs depuis le 30 juin 2012

  • 3 juillet 2012 : Bouygues Telecom annonce un plan de départs volontaires portant sur 556 postes.
  • 3 juillet 2012 : Bouygues Bâtiment International, filiale de Bouygues Construction, acquiert la totalité du capital du groupe Leadbitter.
  • 5 juillet 2012 : TF1 signe la convention de la nouvelle chaîne HD1 avec le CSA.
  • 28 août 2012 : Bouygues Telecom et Darty annoncent le lancement des Offres Bouygues Telecom Edition Darty vendues exclusivement dans les 226 magasins Darty.
  • 6 septembre 2012 : B&YOU lance la seule carte prépayée sans durée de validité avec les tarifs les moins chers du marché pour les appels, les SMS et l'internet mobile en France métropolitaine.
  • 20 septembre 2012 : Lancement de l'opération Campus Val de Bièvre conçue et réalisée par Bouygues Immobilier et qui s'inscrit dans le cadre de la démarche Rehagreen®.
  • 23 octobre 2012 : Colas annonce un projet d'une nouvelle organisation de l'activité routière en France métropolitaine, basée sur 7 filiales régionales, sous la marque unique Colas.
  • 25 octobre 2012 : Colas Rail remporte en groupement le contrat d'extension de la ligne 1 du métro d'Alger pour un montant total de 85 millions d'euros.
  • 30 octobre 2012 : Bouygues Construction remporte en groupement le contrat de plusieurs ouvrages sportifs au Canada pour un montant de 110 millions d'euros.
  • 6 novembre 2012 : B&YOU lance les nouvelles offres de référence sur le marché de la téléphonie low-cost.

Objectif de chiffre d'affaires et perspectives 2012

Sur la base de la situation au 30 septembre 2012, l'objectif de chiffre d'affaires 2012 est revu en hausse de 32,8 milliards d'euros à 33,2 milliards d'euros, en progression de 2% par rapport à 2011.

    chiffre d'affaires
 
    des métiers                                 Objectif
                                                                     Variation
    (millions d'euros)        2011                2012                   %
                                     Publié         Publié  Publié
                                     en mars Publié   en      en
                                             en mai  août  novembre
 
    Bouygues Construction     9 802   10 000 10 100 10 200  10 400       +6%
    Bouygues Immobilier       2 465    2 450  2 450  2 450   2 450        =
    Colas                    12 412   12 500 12 700 12 700  12 900       +4%
    TF1                       2 620    2 620  2 620  2 620   2 620        =
    Bouygues Telecom          5 741    5 140  5 140  5 180   5 200       -9%
    Holding et divers           120      120    120    120     120        ns
 
    Retraitements
    intra-Groupe               (454)    (480)  (480)  (470)   (490)       ns
 
    TOTAL                    32 706   32 350 32 650 32 800  33 200       +2%
    dont France              22 601   22 050 21 950 22 050  22 300       -1%
    dont international       10 105   10 300 10 700 10 750  10 900       +8%


La Loi de Finances rectificative pour 2012 et le Projet de Loi de Finances pour 2013 devraient se traduire par un alourdissement des impôts et prélèvements, estimé à environ 70 millions d'euros sur l'année 2012 et à une dizaine de millions d'euros supplémentaires en 2013.

Prochains rendez-vous financiers :

27 février 2013 : résultats annuels 2012

7h00 : communiqué de presse

9h00 : conférence de presse

11h00 : réunion analystes


 

Les comptes ont fait l'objet d'un examen limité des commissaires aux comptes et le rapport correspondant a été émis.

Retrouvez l'intégralité des comptes et annexes sur le site http://www.bouygues.com.


 
    compte de résultat consolidé
    résumé                                             Variation
                                            9 mois
    (millions d'euros)                                     %
                                         2011    2012
 
    Chiffre d'affaires                 23 719  24 597        +4%
 
    Résultat opérationnel courant       1 338     954       -29%
 
    Autres produits et charges
    opérationnels                          38[1]  (95)[2]    ns
 
    Résultat opérationnel               1 376     859       -38%
 
    Coût de l'endettement financier
    net                                  (205)   (212)       +3%
 
    Autres produits et charges
    financiers                             (1)      8         ns
 
    Charge d'impôt                       (395)   (232)      -41%
 
    Quote-part du résultat net des
    entités associées                     143     210       +47%
 
    Résultat net                          918     633       -31%
 
    Part des intérêts minoritaires       (124)    (69)      -44%
 
    Résultat net part du Groupe           794     564       -29%


[1] Produits de cession divers considérés comme non courants chez Bouygues Telecom

[2] Coûts liés aux plans d'adaptation pour 70 millions d'euros chez Bouygues Telecom et 25 millions d'euros chez TF1

    compte de résultat consolidé
    du troisième trimestre
                                    3ème trimestre     Variation
    (millions d'euros)                                     %
                                       2011    2012
 
    Chiffre d'affaires                8 505    9 092        +7%
 
    Résultat opérationnel courant       586      478       -18%
 
    Résultat opérationnel               624[1]   383[2]    -39%
 
    Résultat net part du Groupe         403      286       -29%


[1] Dont 38 millions d'euros de produits de cession divers considérés comme non courants chez Bouygues Telecom

[2] Dont 95 millions d'euros de coûts liés aux plans d'adaptation chez Bouygues Telecom et TF1

    chiffre d'affaires                                        Variation
                                                             à périmètre
    des métiers                                               et change
                                               Variation      constants
    (millions d'euros)              9 mois            %
                                 2011     2012
 
    Bouygues Construction       7 086      7 748        +9%          +4%
    Bouygues Immobilier         1 548      1 631        +5%          +5%
    Colas                       9 168      9 670        +5%          +3%
    TF1                         1 839      1 853        +1%            =
    Bouygues Telecom            4 285      3 951        -8%          -9%
    Holding et divers              90         94         ns           ns
 
    Retraitements
    intra-Groupe                 (297)      (350)        ns           ns
 
    Total                      23 719     24 597        +4%          +1%
         dont France           16 391[1]  16 367          =          -1%
      dont international        7 328[1]   8 230       +12%          +4%


[1] Les ventes de produits raffinés à l'export ont été reclassées en fonction de leur localisation.

    contribution des métiers à
    l'ebitda
                                    9 mois       Variation
    (millions d'euros)                               %
                                   2011    2012
 
    Bouygues Construction           370     432       +17%
    Bouygues Immobilier             126     117        -7%
    Colas                           595     538       -10%
    TF1                             229     201       -12%
    Bouygues Telecom              1 035     807       -22%
    Holding et divers               (41)    (24)       ns
 
    TOTAL                         2 314   2 071       -11%


    contribution des métiers au
 
    résultat opérationnel courant
                                       9 mois       Variation
    (millions d'euros)                                  %
                                      2011    2012
 
    Bouygues Construction              266     260        -2%
    Bouygues Immobilier                127     123        -3%
    Colas                              274     236       -14%
    TF1                                195     154       -21%
    Bouygues Telecom                   512     206       -60%
    Holding et divers                  (36)    (25)        ns
 
    TOTAL                            1 338     954       -29%


    contribution des métiers au
 
    résultat net part du groupe                  Variation
                                     9 mois
    (millions d'euros)                               %
                                    2011   2012
 
    Bouygues Construction           159     174        +9%
    Bouygues Immobilier              78      75        -4%
    Colas                           201     172       -14%
    TF1                              55      38       -31%
    Bouygues Telecom                316      68       -78%
    Alstom                          134     181       +35%
    Holding et divers              (149)   (144)       ns
 
    TOTAL                           794     564       -29%


                                                   Variation
    trésorerie nette par métier
                                      9 mois       (en millions
    (millions d'euros)                               d'euros)
                                    2011    2012
 
    Bouygues Construction          2 393   2 700      +307 MEUR
    Bouygues Immobilier              275     168      -107 MEUR
    Colas                           (823)   (786)      +37 MEUR
    TF1                               87     (18)     -105 MEUR
    Bouygues Telecom                (440) (1 475)   -1 035 MEUR
    Holding et divers             (5 300) (6 421)   -1 121 MEUR
 
    TOTAL                         (3 808) (5 832)   -2 024 MEUR


    contribution des métiers à la
                                                       Variation
    capacité d'autofinancement
                                         9 mois        (en millions
    (millions d'euros)                                   d'euros)
                                       2011     2012
 
    Bouygues Construction                400     419      +19 MEUR
    Bouygues Immobilier                  129     121       -8 MEUR
    Colas                                620     621       +1 MEUR
    TF1                                  242     169      -73 MEUR
    Bouygues Telecom                   1 052     723     -329 MEUR
    Holding et divers                     40      62      +22 MEUR
 
    TOTAL                              2 483   2 115     -368 MEUR


    contribution des métiers aux
 
    investissements                                    Variation
    d'exploitation nets
                                          9 mois      (en millions
    (millions d'euros)                                  d'euros)
                                       2011     2012
 
    Bouygues Construction                177     117      -60 MEUR
    Bouygues Immobilier                    7      10       +3 MEUR
    Colas                                252     223      -29 MEUR
    TF1                                   29      18      -11 MEUR
    Bouygues Telecom                     536     586      +50 MEUR
    Holding et divers                     (4)      4       +8 MEUR
 
    TOTAL HORS FRÉQUENCES 4G (800
    MHz)                                 997     958      -39 MEUR
    FRÉQUENCES 4G (800 MHz)                0     715[1]  +715 MEUR
    TOTAL                                997   1 673     +676 MEUR


[1] Inclut achat et capitalisation des frais financiers

 

http://www.bouygues.com

More Stories By PR Newswire

Copyright © 2007 PR Newswire. All rights reserved. Republication or redistribution of PRNewswire content is expressly prohibited without the prior written consent of PRNewswire. PRNewswire shall not be liable for any errors or delays in the content, or for any actions taken in reliance thereon.

@ThingsExpo Stories
Manufacturers are embracing the Industrial Internet the same way consumers are leveraging Fitbits – to improve overall health and wellness. Both can provide consistent measurement, visibility, and suggest performance improvements customized to help reach goals. Fitbit users can view real-time data and make adjustments to increase their activity. In his session at @ThingsExpo, Mark Bernardo Professional Services Leader, Americas, at GE Digital, discussed how leveraging the Industrial Internet a...
There will be new vendors providing applications, middleware, and connected devices to support the thriving IoT ecosystem. This essentially means that electronic device manufacturers will also be in the software business. Many will be new to building embedded software or robust software. This creates an increased importance on software quality, particularly within the Industrial Internet of Things where business-critical applications are becoming dependent on products controlled by software. Qua...
In addition to all the benefits, IoT is also bringing new kind of customer experience challenges - cars that unlock themselves, thermostats turning houses into saunas and baby video monitors broadcasting over the internet. This list can only increase because while IoT services should be intuitive and simple to use, the delivery ecosystem is a myriad of potential problems as IoT explodes complexity. So finding a performance issue is like finding the proverbial needle in the haystack.
The 19th International Cloud Expo has announced that its Call for Papers is open. Cloud Expo, to be held November 1-3, 2016, at the Santa Clara Convention Center in Santa Clara, CA, brings together Cloud Computing, Big Data, Internet of Things, DevOps, Digital Transformation, Microservices and WebRTC to one location. With cloud computing driving a higher percentage of enterprise IT budgets every year, it becomes increasingly important to plant your flag in this fast-expanding business opportuni...
Large scale deployments present unique planning challenges, system commissioning hurdles between IT and OT and demand careful system hand-off orchestration. In his session at @ThingsExpo, Jeff Smith, Senior Director and a founding member of Incenergy, will discuss some of the key tactics to ensure delivery success based on his experience of the last two years deploying Industrial IoT systems across four continents.
The Internet of Things will challenge the status quo of how IT and development organizations operate. Or will it? Certainly the fog layer of IoT requires special insights about data ontology, security and transactional integrity. But the developmental challenges are the same: People, Process and Platform. In his session at @ThingsExpo, Craig Sproule, CEO of Metavine, demonstrated how to move beyond today's coding paradigm and shared the must-have mindsets for removing complexity from the develo...
SYS-CON Events announced today that MangoApps will exhibit at the 19th International Cloud Expo, which will take place on November 1–3, 2016, at the Santa Clara Convention Center in Santa Clara, CA. MangoApps provides modern company intranets and team collaboration software, allowing workers to stay connected and productive from anywhere in the world and from any device.
IoT is rapidly changing the way enterprises are using data to improve business decision-making. In order to derive business value, organizations must unlock insights from the data gathered and then act on these. In their session at @ThingsExpo, Eric Hoffman, Vice President at EastBanc Technologies, and Peter Shashkin, Head of Development Department at EastBanc Technologies, discussed how one organization leveraged IoT, cloud technology and data analysis to improve customer experiences and effi...
The IETF draft standard for M2M certificates is a security solution specifically designed for the demanding needs of IoT/M2M applications. In his session at @ThingsExpo, Brian Romansky, VP of Strategic Technology at TrustPoint Innovation, explained how M2M certificates can efficiently enable confidentiality, integrity, and authenticity on highly constrained devices.
In today's uber-connected, consumer-centric, cloud-enabled, insights-driven, multi-device, global world, the focus of solutions has shifted from the product that is sold to the person who is buying the product or service. Enterprises have rebranded their business around the consumers of their products. The buyer is the person and the focus is not on the offering. The person is connected through multiple devices, wearables, at home, on the road, and in multiple locations, sometimes simultaneously...
“delaPlex Software provides software outsourcing services. We have a hybrid model where we have onshore developers and project managers that we can place anywhere in the U.S. or in Europe,” explained Manish Sachdeva, CEO at delaPlex Software, in this SYS-CON.tv interview at @ThingsExpo, held June 7-9, 2016, at the Javits Center in New York City, NY.
"We've discovered that after shows 80% if leads that people get, 80% of the conversations end up on the show floor, meaning people forget about it, people forget who they talk to, people forget that there are actual business opportunities to be had here so we try to help out and keep the conversations going," explained Jeff Mesnik, Founder and President of ContentMX, in this SYS-CON.tv interview at 18th Cloud Expo, held June 7-9, 2016, at the Javits Center in New York City, NY.
Internet of @ThingsExpo, taking place November 1-3, 2016, at the Santa Clara Convention Center in Santa Clara, CA, is co-located with the 19th International Cloud Expo and will feature technical sessions from a rock star conference faculty and the leading industry players in the world and ThingsExpo Silicon Valley Call for Papers is now open.
The IoT is changing the way enterprises conduct business. In his session at @ThingsExpo, Eric Hoffman, Vice President at EastBanc Technologies, discussed how businesses can gain an edge over competitors by empowering consumers to take control through IoT. He cited examples such as a Washington, D.C.-based sports club that leveraged IoT and the cloud to develop a comprehensive booking system. He also highlighted how IoT can revitalize and restore outdated business models, making them profitable ...
"delaPlex is a software development company. We do team-based outsourcing development," explained Mark Rivers, COO and Co-founder of delaPlex Software, in this SYS-CON.tv interview at 18th Cloud Expo, held June 7-9, 2016, at the Javits Center in New York City, NY.
We all know the latest numbers: Gartner, Inc. forecasts that 6.4 billion connected things will be in use worldwide in 2016, up 30 percent from last year, and will reach 20.8 billion by 2020. We're rapidly approaching a data production of 40 zettabytes a day – more than we can every physically store, and exabytes and yottabytes are just around the corner. For many that’s a good sign, as data has been proven to equal money – IF it’s ingested, integrated, and analyzed fast enough. Without real-ti...
"There's a growing demand from users for things to be faster. When you think about all the transactions or interactions users will have with your product and everything that is between those transactions and interactions - what drives us at Catchpoint Systems is the idea to measure that and to analyze it," explained Leo Vasiliou, Director of Web Performance Engineering at Catchpoint Systems, in this SYS-CON.tv interview at 18th Cloud Expo, held June 7-9, 2016, at the Javits Center in New York Ci...
I wanted to gather all of my Internet of Things (IOT) blogs into a single blog (that I could later use with my University of San Francisco (USF) Big Data “MBA” course). However as I started to pull these blogs together, I realized that my IOT discussion lacked a vision; it lacked an end point towards which an organization could drive their IOT envisioning, proof of value, app dev, data engineering and data science efforts. And I think that the IOT end point is really quite simple…
A critical component of any IoT project is what to do with all the data being generated. This data needs to be captured, processed, structured, and stored in a way to facilitate different kinds of queries. Traditional data warehouse and analytical systems are mature technologies that can be used to handle certain kinds of queries, but they are not always well suited to many problems, particularly when there is a need for real-time insights.
Big Data, cloud, analytics, contextual information, wearable tech, sensors, mobility, and WebRTC: together, these advances have created a perfect storm of technologies that are disrupting and transforming classic communications models and ecosystems. In his session at @ThingsExpo, Erik Perotti, Senior Manager of New Ventures on Plantronics’ Innovation team, provided an overview of this technological shift, including associated business and consumer communications impacts, and opportunities it ...